Lionel Messi: les familles de prisonniers saoudiens exhortent la star de Barcelone à rejeter l’accord de partenariat

Des familles de prisonniers d’opinion saoudiens ont supplié Lionel Messi de ne pas être «utilisé» par le régime du pays pour «blanchir sa réputation», après que la star de Barcelone aurait reçu une offre de devenir le visage de l’office du tourisme du royaume.

«  Visiter l’Arabie  » fait actuellement l’objet d’une campagne publicitaire et a recherché des stars de haut niveau pour approuver leur campagne, Messi étant censé être la principale cible.

Une décision sur ce que serait un contrat de plusieurs millions de livres est attendue le mois prochain, et cela a incité les membres de la famille des prisonniers d’opinion à écrire une lettre ouverte implorant le grand argentin de «dire non» et de «tenir tête à ceux qui piétiner les autres ».

La lettre, organisée par l’organisme de défense des droits de l’homme, Grant Liberty, se lit comme suit: «Vous êtes une source d’inspiration pour des millions de personnes et ce que vous dites et faites compte vraiment. Pour le dire franchement – vous avez un pouvoir énorme, mais avec ce pouvoir vient une grande responsabilité.

«Le régime saoudien veut vous utiliser pour blanchir sa réputation. Les prisonniers d’opinion en Arabie saoudite ont été torturés, agressés sexuellement et maintenus en isolement cellulaire prolongé – souvent pendant des mois à la fois – à l’échelle industrielle.

Il est souligné à Messi que l’acceptation de l’offre représenterait l’utilisation de son statut pour adoucir la réputation internationale de l’Arabie saoudite.

«Les militants des droits des femmes, les prédicateurs réformistes, les militants chiites, les militants pour la démocratie, en fait, quiconque critique ou même remet en question le régime peut être condamné à une peine d’emprisonnement de longue durée et dans certains cas à la peine de mort.

Newsletter du football indépendant Recevez les derniers titres du football directement dans votre boîte de réception deux fois par semaine

Newsletter du football indépendant Recevez les derniers titres du football directement dans votre boîte de réception deux fois par semaine

«Si vous dites« oui »à Visit Saudi, vous dites en fait oui à toutes les violations des droits de l’homme qui ont lieu aujourd’hui dans l’Arabie saoudite moderne. Mais si vous dites «non», vous enverrez un message tout aussi puissant – que les droits de l’homme comptent, que la décence compte, que ceux qui torturent et assassinent ne le font pas en toute impunité. Le monde doit tenir tête à ceux qui piétinent les autres.

«Lionel Messi, vous êtes un héros pour des millions de personnes – veuillez utiliser ce statut pour de bon. Défendez les droits de l’homme et dites non aux bouchers de Jamal Khashoggi et aux brutalisateurs de militants pacifiques en Arabie saoudite.

Lire la suite

Parmi les signataires figurent Lina al-Hathloul, sœur de Loujain al-Hathloul, arrêtée pour sa campagne pacifique en faveur du droit des femmes à conduire et la fin de la loi sur la tutelle. Plus tôt ce mois-ci, Loujain a été libéré de prison après avoir passé trois ans derrière les barreaux.

Parmi les autres signataires figurent Abdullah Alaoudh, fils de Salman al-Odah, un réformateur religieux qui risque potentiellement la peine de mort pour avoir tenté de lutter contre les violations des droits humains; Abdullah al-Ghamidi, fils d’Aida al-Ghamidi, qui aurait été arrêté – et aurait subi des tortures – avec ses deux fils en raison de leur relation avec une figure de l’opposition de premier plan; Areej al-Sadhan, sœur d’Abdulrahman al-Sadhan, arrêtée et torturée apparemment pour avoir exprimé des opinions pacifiques sur les réseaux sociaux.

La porte-parole de Grant Liberty, Lucy Rae, a déclaré: «La torture et le tourisme ne font pas bon ménage.»

Mme Rae a déclaré que le régime saoudien tentait de «blanchir sa réputation alors qu’en vérité il emprisonne et torture des militants des droits humains à l’échelle industrielle.

«Si l’Arabie saoudite veut montrer au monde qu’elle a changé, elle doit entamer une véritable réforme et mettre fin aux abus des militants pacifiques. Tant qu’il ne le fera pas, ses campagnes de visite en Arabie seront écrites dans le sang de ceux qu’ils ont brutalisés.

The Independent a contacté des représentants de Messi et de l’Arabie saoudite pour commentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *