Mosimane admet les outsiders d’Ahly contre le Bayern malgré une course sans défaite

Les porte-drapeaux africains Al Ahly, d’Égypte, admettent qu’ils seront les outsiders de rang contre le Bayern Munich lundi en demi-finale de la Coupe du monde des clubs, malgré un record de 32 matches sans défaite toutes compétitions confondues.

Après une victoire 1-0 en quart de finale contre Al Duhail du pays hôte du Qatar, l’entraîneur sud-africain Pitso Mosimane a concédé que les chances étaient contre ses Red Devils du Caire.

« Presque tout le monde s’attend à ce que le Bayern gagne et de nombreux experts disent que le seul problème en suspens est la marge de victoire.

« Mais toute la pression est sur les champions d’Europe et il n’y en a pas sur nous. Nous devons entrer sur le terrain, jouer avec le sourire, faire de notre mieux et espérer un résultat sensationnel.

« Le football peut parfois être un jeu très amusant. Vous vous souvenez de ce qu’a fait Leicester City en Premier League anglaise il y a quelques saisons?

« Le Bayern est l’équipe qui a battu une équipe de Barcelone, dont Lionel Messi 8-2 en Ligue des champions la saison dernière », a-t-il rappelé aux journalistes à Doha.

« Ils ont gagné tout ce qu’il y avait à gagner – tous les trophées allemands plus la Ligue des champions. Ils ont une équipe formidable.

« Le Bayern a également remporté le trophée de la Coupe du monde des clubs auparavant, battant le Raja Casablanca en finale 2013 au Maroc. »

La victoire 2-0 du Bayern sur le Raja a été l’un des trois seuls affrontements entre clubs européens et africains depuis le lancement du championnat du monde des clubs il y a 21 ans au Brésil.

Dans la première édition – la seule à utiliser un format à deux groupes – le Raja a perdu 3-2 contre le Real Madrid à Sao Paulo avec le Camerounais Geremi Njitap marquant le but de la victoire à deux minutes du temps.

Après avoir choqué l’Internacional du Brésil pour atteindre le décideur du titre 2010, Tout Puissant Mazembe, de la République démocratique du Congo, s’est effondré 3-0 à l’Inter Milan à Abu Dhabi.

Une fois de plus, une star camerounaise a joué un rôle important dans la défaite des espoirs africains avec Samuel Eto’o inscrivant le deuxième but de l’Inter à seulement 17 minutes de la première mi-temps.

Le Bayern a été presque aussi rapide pour établir sa suprématie sur le Raja à Casablanca avec le Brésilien Dante et l’Espagnol Thiago en 22 minutes.

L’histoire continue

Ahly a amené 23 joueurs au Qatar, dont le Congolais Walter Bwalya, le Malien Aliou Dieng, le Marocain Badr Benoun, le Nigérian Junior Ajayi et le Tunisien Ali Maaloul.

La récente signature de Bwalya a été importante en première mi-temps contre Duhail, permettant à Hussein el Shahat de marquer le seul but avant de mettre le ballon lui-même dans le filet pour être jugé partiellement hors-jeu.

str-dl / pb

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *