Histoires de la Ligue des champions à regarder

La phase de groupes de la Ligue des champions démarre mardi avec le Bayern Munich entamant sa défense du trophée remporté à Lisbonne en août. L’AFP Sport sélectionne quelques-uns des scénarios à surveiller au cours des prochaines semaines:

– Messi contre Ronaldo –

Ce sont les deux plus grands joueurs de leur génération avec 11 Ballons d’Or entre eux, et les deux meilleurs buteurs de l’histoire de la Ligue des champions. Lionel Messi et Cristiano Ronaldo sont désormais prêts à renouveler leur rivalité individuelle lorsque Barcelone et la Juventus s’affronteront dans le groupe G.

Ils ne se sont pas affrontés depuis que la superstar portugaise a quitté le Real Madrid pour la Juventus en 2018.

Ronaldo s’auto-isole actuellement après avoir été testé positif pour Covid-19 et devra passer un test négatif avant d’être autorisé à jouer contre le Barça à Turin le 28 octobre. Le retour au Camp Nou est le 8 décembre.

Les deux équipes devraient passer d’un groupe contenant également le Dynamo Kiev et Ferencvaros, mais Messi et Ronaldo manquent de temps pour remporter à nouveau la Ligue des champions. Messi, maintenant âgé de 33 ans, a participé à quatre campagnes victorieuses, tandis que Ronaldo, 35 ans, l’a remporté cinq fois.

– Man Utd sortira-t-il de leur groupe? –

Manchester United entame sa campagne au Paris Saint-Germain dans une répétition de leur spectaculaire rencontre des 16 derniers matchs en 2018-19, lorsque les Red Devils ont progressé grâce à un penalty tardif controversé.

C’était sans doute le point culminant du règne d’Ole Gunnar Solskjaer en tant que manager d’Old Trafford. C’était sa 14e victoire en 17 matchs en tant que gardien, et peu de temps après, il a obtenu le poste de façon permanente. Mais United s’est rendu à Barcelone en quart de finale et ne s’est pas qualifié pour la Ligue des champions la saison dernière.

La première campagne complète de Solskjer en charge a vu United terminer troisième pour revenir à la première table européenne, mais de sérieux doutes subsistent sur ses capacités de gestion et ils sont dans un groupe difficile, avec les demi-finalistes de la saison dernière RB Leipzig et les champions turcs, Istanbul Basaksehir, comme ainsi que le PSG.

Les couteaux seront lâchés pour le Norvégien s’il ne parvient pas à se qualifier pour les huitièmes de finale.

– Haaland pour jouer à nouveau? –

Erling Braut Haaland était la star de la Ligue des champions de la saison dernière avant que la compétition ne soit interrompue par la pandémie de coronavirus.

Le Norvégien a fait sensation pour Red Bull Salzburg en phase de groupes, marquant huit fois. Après avoir rejoint le Borussia Dortmund en hiver, il a marqué deux autres buts lors de la défaite du PSG lors des 16 derniers matchs aller, bien que Dortmund ait fini par perdre au total.

Au total, Haaland a marqué 44 buts en club la saison dernière, tous avant d’avoir 20 ans en juillet. Il en a déjà 11 cette saison pour le club et le pays et Dortmund espère pouvoir les aider à sortir d’un groupe contenant également le Zenit Saint-Pétersbourg, la Lazio et le Club Brugge.

– Atalanta: Fini les chevaux noirs –

La course d’Atalanta aux quarts de finale, où ils ont subi une défaite angoissante contre le PSG, aurait été réconfortante même si cela n’avait pas coïncidé avec la dévastation de leur ville natale de Bergame lors de la première vague de la pandémie de coronavirus.

L’équipe de Gian Piero Gasperini s’est qualifiée pour les 16 derniers matchs malgré la perte de ses trois premiers matches de groupe, puis a battu Valence 8-4 au total lors de sa première campagne en Ligue des champions. Ils ont également terminé troisième de la Serie A pour revenir dans la compétition des clubs d’élite européens.

Mais Atalanta n’est plus un package surprise et est probablement désormais favori pour passer de son groupe aux côtés de Liverpool, et devant l’Ajax et le champion du Danemark, Midtjylland. Vont-ils continuer à prospérer même s’ils ne sont plus les chevaux noirs?

– Les débutants –

Atalanta n’est peut-être plus les nouveaux garçons, mais quatre équipes apparaissent pour la première fois en phase de groupes.

Les débutants les plus intéressants sont Rennes, qui a réalisé la meilleure troisième place de l’histoire en France un an après avoir remporté la Coupe de France. En Julien Stephan, ils ont l’un des meilleurs jeunes entraîneurs d’Europe, tandis que le milieu de terrain Eduardo Camavinga est probablement le jeune espoir le plus en vue du football mondial. Ils sont cependant dans un groupe difficile avec Chelsea, Séville et un autre nouveau venu du côté russe de Krasnodar.

Midtjylland aura du mal contre Liverpool, Atalanta et Ajax. Pendant ce temps, après avoir brisé la domination des géants d’Istanbul en Turquie, Basaksehir espère poser des problèmes au PSG, à Manchester United et à Leipzig.

comme / td

Démarrez une conversation

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *