Lionel Messi remporte le procès contre une entreprise de cyclisme pour son logo

Le capitaine de Barcelone et de l’Argentine, Lionel Messi, a remporté une bataille juridique sur les droits de marque relatifs à son propre logo après que le plus haut tribunal de l’Union européenne a rejeté jeudi un appel contre le joueur d’une marque espagnole de vêtements de cyclisme.

La Cour de justice de l’UE au Luxembourg a déclaré dans un communiqué qu’elle avait autorisé le joueur à enregistrer la marque Messi, rejetant un recours de l’Office de la propriété intellectuelle de l’UE, EUIPO et de la société espagnole Massi.

Messi a d’abord déposé une demande auprès du bureau de l’immobilier en 2011 pour enregistrer son nom de famille en tant que marque de vêtements de sport, de chaussures et d’équipement malgré l’opposition des propriétaires de Massi, qui ont fait valoir que la marque du joueur créerait de la confusion chez les clients.

L’office immobilier de l’UE a confirmé sa plainte en 2013 et, bien qu’un recours de Messi l’année suivante ait été rejeté, un recours devant le Tribunal de l’UE en 2018 a conduit à l’annulation de la décision initiale.

La déclaration a ajouté que la Cour de justice avait rejeté le recours de la marque de vêtements et de l’EUIPO contre l’annulation, affirmant que le Tribunal avait raison de dire que la réputation de Messi était un facteur pertinent pour établir une différence entre la marque du joueur et l’entreprise de cyclisme.

Messi, 33 ans, a été nommé footballeur mondial de l’année un record à six reprises et est le meilleur buteur de tous les temps à Barcelone, en Argentine et dans le football espagnol.

Il a été nommé le joueur de football le plus riche du monde par Forbes plus tôt ce mois-ci, empochant environ 92 millions de dollars de son salaire du Barca plus 34 millions de dollars en avenants.

L’Argentin a fait la une des journaux le mois dernier pour avoir déclaré son intention de quitter Barcelone, où il a passé toute sa carrière, bien qu’il ait finalement décidé de rester parce qu’il ne souhaitait pas faire face à une bataille juridique avec le club.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *