Le TAS rejette l’affaire Santos contre le Barça au sujet du transfert de Neymar

BARCELONE (Reuters) – Le Tribunal arbitral du sport (TAS) a rejeté le dossier du club brésilien Santos contre Barcelone concernant la signature de Neymar en 2013, a annoncé mardi le club espagnol dans un communiqué.

PHOTO DE DOSSIER: Le footballeur brésilien Neymar (R) serre la main du président de Barcelone, Sandor Rosell, après avoir signé un contrat de cinq ans avec le FC Barcelone, devant leurs bureaux près du Camp Nou. 3 juin 2013. REUTERS / Albert Gea / Photo d’archive

Santos avait présenté une réclamation à l’instance dirigeante mondiale du football, la FIFA, en 2015, demandant 61 295 000 euros (69,21 millions de dollars) en indemnisation et dommages-intérêts après que le Barça eut fait un paiement au père de Neymar et à la société familiale N&N avant de signer le contrat à terme du Brésil pour un montant initial de 57 millions. euros.

« Le TAS a constaté que le contrat entre Santos et Neymar a été résilié d’un commun accord et que Barcelone n’a pas bafoué l’accord de transfert lorsqu’il a payé des frais supplémentaires au père du joueur et à la société N&N », a déclaré le Barça.

« Barcelone n’a commis aucun comportement frauduleux lorsqu’elle a signé un accord de pré-transfert avec Neymar ni lorsqu’elle a signé le transfert avec Santos. »

La déclaration a ajouté que Santos avait été condamné par CAS à payer les frais juridiques du Barca de 20 000 francs suisses (21 253,99 $).

Le transfert de Neymar de son club d’enfance à Barcelone a été entouré de problèmes juridiques, ce qui a conduit la Haute Cour d’Espagne à ouvrir une enquête sur la fraude et la corruption du joueur, qui a nié tout acte répréhensible, sur la valeur de son transfert.

L’enquête a également conduit Sandro Rosell, alors président du Barça, qui a négocié l’accord, à démissionner du club en 2014.

Neymar a connu quatre ans de trophée à Barcelone et a formé un trio de tête avec Lionel Messi et Luis Suarez avant de rejoindre le Paris St Germain pour un montant record de 222 millions d’euros.

Neymar a ensuite poursuivi le Barça pour le paiement partiel d’une prime de fidélité d’une valeur de 26 millions d’euros, mais a perdu l’affaire et a été condamné à payer à son ancien club 6,7 millions d’euros pour rupture du dernier contrat qu’il avait signé avec eux en 2016.

Malgré leurs combats légaux, le Brésilien a tenté de forcer le retour à Barcelone l’année dernière et a refusé de s’entraîner avec le PSG à un moment donné, mais les Catalans n’ont finalement pas réussi à respecter le prix demandé par la partie française.

On s’attendait à ce que le Barça fasse un autre coup pour lui cet été, mais le président Josep Maria Bartomeu a déclaré mercredi que le club était peu susceptible de faire une autre offre pour Neymar en raison de l’impact financier de la pandémie de COVID-19.

Reportage de Richard Martin; Montage par Ken Ferris

Nos normes: les principes de confiance de Thomson Reuters.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *