Alba n’est pas impressionné par le sifflement des fans du Barça alors qu’il défend Sarabia

Le défenseur espagnol a clairement exprimé ses sentiments sur le comportement des supporters lors du dernier match des Blaugrana

Jordi Alba a exprimé sa déception devant les supporters de Barcelone qui ont sifflé l’équipe lors de leur victoire nerveuse 1-0 contre la Real Sociedad, tandis qu’il a également défendu le directeur adjoint du club, Eder Sarabia.

Un match nul 1-1 contre Napoli en Ligue des champions a été suivi d’une défaite 2-0 El Clasico contre le rival amer du Real Madrid et les supporters du Camp Nou étaient sur le qui-vive alors que leur équipe travaillait pour ce qui semblait être un troisième match consécutif sans victoire.

Cependant, un penalty de Lionel Messi à la 81e minute a épargné les rougissements du Barça, les fans exprimant leur mécontentement face à la performance de l’équipe dès le début – ce dont Alba s’est opposé.

Les choix de l’éditeur

« Personne n’aime mal jouer ou comment nous jouons en ce moment, mais je n’aime pas quand à la 15e minute avec le score sans but il y a des sifflets », a-t-il déclaré aux journalistes après le match.

« Personne n’aime ça quand les supporters vont contre toi, surtout dans ton propre stade. Notre attitude est bonne et tous les joueurs donnent tout sur le terrain. Je ne vais pas me cacher. Tout comme je respecte tout le monde, ils ont aussi doivent me respecter.

« Je respecte beaucoup les fans du Barça. Même en tombant [early] en Ligue des champions [in recent seasons], ils sont restés avec l’équipe.

« Ce n’est pas facile quand les choses ne se déroulent pas, mais nous devons vivre avec ça à la fin de la journée. Nous savons que si nous ne sommes pas à notre meilleur, ça va être difficile. Nous devons être forts mentalement pour renverser la situation. « 

L’article continue ci-dessous

L’arrière gauche de 30 ans a également pris la défense du directeur adjoint du nouveau patron, Quique Setien, Sarabia, qui a été fortement critiqué dans les médias pour ses récentes ébats en marge.

« C’est comme si Sarabia avait tué quelqu’un », a poursuivi Alba. « Le personnel d’entraîneurs ne peut-il pas s’exprimer comme il l’entend? Les commentaires qu’il a formulés sont les plus normaux au monde.

« Il vit le jeu intensément, il n’a montré un manque de respect envers personne. J’aurais fait la même chose dans sa position – ou pire. Nous ne sommes pas ennuyés, pas du tout. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *