Les défenseurs d’Arsenal transforment Jay Rodriguez en un croisement entre Diego Maradona et Lionel Messi – The Sun

Hier, les défenseurs d’ARSENAL ont semblé confondre la Main de Rod avec la Main de Dieu à Burnley.

L’attaquant des Clarets Jay Rodriguez était entouré de SEVEN Gunners alors qu’il cherchait à sortir de l’impasse lors du match nul 0-0 à Turf Moor.

3

Jay Rodriguez est submergé par les joueurs d’Arsenal à Turf MoorCrédit: Reuters

Peut-être craignaient-il de recréer son cracker contre Manchester United le mois dernier
Il a fait écho à la célèbre image de Diego Maradona à son apogée, submergé par les défenseurs lorsqu’il a affronté la Belgique lors de la Coupe du monde de 1982.
Et Lionel Messi du Barça contre la moitié de l’équipe de l’Inter Milan en Ligue des champions en 2009.
Malgré une attention particulière, Rodriguez a presque marqué, voyant sa volée tardive rebondir sur la barre et pas tout à fait au-dessus de la ligne.

Vous avez le sentiment que Maradona ou Messi auraient enterré celui-là – même avec leur pied droit.

3

Maradona a été célèbre face à six Belges lors de la Coupe du Monde 1982Crédit: Allsport

3

Messi prend la moitié de l’équipe Inter en 2009Crédit: PA: Empics Sport

Ce n’est pas la première fois que Rodriguez émule la paire argentine.

En décembre 2018, il a réussi un égalisateur tardif pour West Brom contre Aston Villa dans le championnat.

Maradona, bien sûr, a marqué le but de handball le plus célèbre de tous les temps contre l’Angleterre lors de la Coupe du monde 1986.

Et Messi a donné un coup de poing à Barcelone contre l’Espanyol en 2007.

Le patron de Burnley, Sean Dyche, a donné une grosse main à Rodriguez après le match en disant: «Il commence à devenir plus fort.

« Il a dû attendre sa chance mais les deux premiers étaient bons. »

Les Gunners ont peut-être réduit Rodriguez à la taille – juste – mais ils ont trouvé que le gazon allait à Turf Moor.

Mikel Arteta a bizarrement affirmé que l’herbe était trop longue alors qu’Arsenal tirait à nouveau.

Le chef d’Arsenal a déclaré: «Les conditions étaient difficiles. L’herbe était si longue. Ils n’y ont pas mis d’eau et c’est difficile de jouer au football.
«Je n’ai pas arrosé l’herbe hier sur le terrain d’entraînement, donc je m’y attendais, mais cela ne facilite pas le jeu.
«Nous nous sommes très bien adaptés à certains moments et dans certains autres, ce n’était pas l’herbe. Ce qu’ils font, ils le font vraiment bien. »

Le patron d’Arsenal, Mikel Arteta, reproche à l’herbe d’avoir du mal à marquer lors d’un match nul à Burnley

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *