Lionel Messi, l’un des grands « singulier » de Paris

Il y a crise à Paris et il n’y a pas celui qui sauve. L’image réalisée par Maurice Pochettino est restée « dépeinte » ce mercredi après le retour en arrière et la victoire de Manchester City qui supposaient que le PSG avait perdu la possibilité de se classer en huitième de finale comme premier de groupe. La presse s’est ‘chargée’ contre toute l’équipe car la déception est maximale et ni Leo Messi, appelé à être la ‘superestrella’ de l’image parisienne, n’a sauvé.

En fait, le joueur argentin est l’un des plus ‘bâtons’ reçus bien que ce soit celui qui a prêté assistance à Kylian Mbappé pour le 0-1 qui a ouvert la marque à l’Etihad Stadium. En France, et surtout à Paris, considérez qu’à Leo Messi il faut l’exiger beaucoup plus et que, pour l’instant, n’offre pas la performance qu’on attendait de sa part avec l’élastique des ‘les parisiens’.

‘L’Instrument’ escibió dans son édition de ce jeudi que Messi « a initié quelques situations d’attaque mais a le droit de l’exiger davantage de quelqu’un qui a remporté six fois le Ballon d’Or ». La mi-temps est restée ‘inconforme’ avec la performance de ‘The Flea’, ajoutant qu' »elle doit assumer plus de leadership dans la construction du jeu. Certaines de ses élections lors de la dernière passe étaient imprécises et se sont vues dépassées à chaque fois qu’elle avait se confronter à la saga de la Cité ».

Ils n’étaient pas les seuls à avoir signalé la situation de l’Argentin. ‘RMC Sport’, Rothen visait que « le problème est que ces trois footballeurs n’existaient pas. L’arbre de Noël est monté au principe de la saison derrumbó en cinq minutes », signalant directement à celui qui a été appelé à être le meilleur trident offensif de la historique : Messi, Neymar et Mbappé.

Messi, loin de sa meilleure vesión

N’importe qui peut nier que Leo Messi est un danger pour tous les rivaux et un joueur très difficile à lire et à défendre, mais à Paris laisse le sentiment qui reste court. Cependant, ce n’est pas un secret qu’il est en voie d’adaptation et qu’il vient d’un été trop convulsif avec toute sa situation contractuelle au FC Barcelone, qu’il l’a « contraint » à faire ses affaires et à se rendre dans la capitale de la France.

Ses chiffres sont inquiétants, en tout cas. Seulement il a noté quatre buts en dix partis (3 en Ligue des Champions et 1 en Tie it 1), statistiques très éloignées auxquelles offert comme joueur le Barça le fait seulement quelques mois. Il restera à voir si avec le pas du temps saura réaliser sa meilleure version et gagner le ‘pardon’ de tout Paris.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *