Manchester United gagne à nouveau au PSG; Lionel Messi marque dans la déroute du Barca

Marcus Rashford de Manchester United saute sur un défi de Presnel Kimpembe du PSG lors du match de football du groupe H de la Ligue des champions au Parc des Princes à Paris, France, le 20 octobre 2020.

The Associated Press

Marcus Rashford a sprinté vers le drapeau de coin à l’intérieur d’un parc des Princes vide et a glissé à genoux pour célébrer, comme il y a deux saisons.

Un autre voyage au Paris Saint-Germain en Ligue des champions. Un autre vainqueur tardif pour l’attaquant de Manchester United.

Lors d’un match des poids lourds lors de la soirée d’ouverture de la phase de groupes, United a reproduit ses exploits stupéfiants de la compétition 2018-19 en battant le PSG à l’extérieur grâce à la frappe de Rashford à la 87e minute lors d’une victoire 2-1 mardi.

L’histoire continue sous la publicité

C’était un scénario étrangement similaire à celui d’il y a 18 mois, lorsque United est arrivé dans la capitale française fortement épuisé et 2-0 depuis le match aller des 16 derniers matches des équipes. C’est Rashford qui a décroché une improbable victoire 3-1 – et s’est qualifié pour les quarts de finale – avec une pénalité de temps d’arrêt.

Le PSG, finaliste battu la saison dernière, a déjà du pain sur la planche pour que l’équipe détenue par le Qatar réalise son ambition de longue date d’être championne d’Europe pour la première fois.

Le Barcelone de Lionel Messi et la Juventus de Cristiano Ronaldo sont déjà opérationnels.

Messi a marqué un penalty pour placer le Barça sur le chemin d’une victoire 5-1 contre l’outsider hongrois Ferencvaros alors que l’équipe espagnole commençait à reconstruire sa réputation dans la compétition d’élite européenne, deux mois après une défaite embarrassante 8-2 contre le Bayern Munich au cours du trimestre -finales la saison dernière.

Ronaldo manquait à la Juventus après avoir été testé positif pour le coronavirus la semaine dernière, mais le champion italien avait un digne remplaçant à Alvaro Morata alors que l’attaquant avait marqué deux fois lors d’une victoire 2-0 au Dynamo Kyiv.

Il y a eu des victoires pour la Lazio, Leipzig et le Club de Bruges, tandis que Chelsea et Séville ont fait match nul 0-0 et deux nouveaux venus en phase de groupes – Rennes et Krasnodar – ont fait match nul 1-1.

PÉNURIE DE FANS

Il n’y avait pas de fans au Parc des Princes, l’un des trois stades – avec le Camp Nou de Barcelone et le Stamford Bridge de Chelsea – à être sans spectateurs pour le retour de la Ligue des champions à cause du coronavirus.

L’histoire continue sous la publicité

Les autres matchs ont été peu fréquentés, avec près de 16 700 spectateurs qui ont vu le Zenit Saint-Pétersbourg perdre 2-1 contre Bruges, 14 850 voyant la Juventus gagner à Kiev et 5 000 assister au match Rennes-Krasnodar.

Un PSG paresseux aurait certainement pu le faire avec le soutien de ses supporters, United prouvant plus qu’un match pour l’équipe locale malgré un couple de fortune entre Axel Tuanzebe et Victor Lindelof tandis que Paul Pogba a commencé sur le banc.

United a franchi le penalty à deux reprises du milieu de terrain Bruno Fernandes au milieu de la première mi-temps, mais a concédé quand Anthony Martial s’est levé pour dégager le coin de Neymar par la gauche, pour jeter un coup d’œil de la tête devant son propre gardien, David de Gea, à la 55e.

Rashford avait déjà été refusé par le gardien de but du PSG Keylor Navas lorsqu’il a récupéré une passe de Pogba et a fracassé un tir bas et incliné à l’intérieur du poteau éloigné du bord de la surface de réparation.

Dans l’autre match du groupe H, Leipzig – demi-finaliste surprise la saison dernière – a battu Istanbul Basaksehir 2-0 devant un peu moins de 1000 supporters grâce à deux buts en première période du défenseur espagnol Angelino.

LES JEUNES BRILLENT

Messi compte désormais 116 buts en Ligue des champions et a prolongé sa série de buts en marquant au moins un but dans la compétition en 16 saisons consécutives.

L’histoire continue sous la publicité

Ce fut également une soirée spéciale pour deux joueurs de près de la moitié de son âge, avec Ansu Fati et Pedri, 17 ans, marquant également pour Barcelone contre Ferencvaros – un club faisant sa première apparition en phase de groupes en 25 ans.

Philippe Coutinho et Ousmane Dembélé étaient les autres buteurs de Barcelone, qui a perdu le défenseur Gerard Pique à un carton rouge droit à environ 20 minutes de la fin. Ihor Kharatin a marqué le seul but de Ferencvaros sur penalty.

Messi et Ronaldo – deux joueurs qui sont au sommet du football mondial depuis plus d’une décennie – font partie du même groupe de la Ligue des champions pour la première fois et devraient se rencontrer la semaine prochaine lorsque la Juventus accueillera le Barca.

La Juventus s’est bien débrouillée sans Ronaldo à Kiev, avec Morata – une arrivée récente de l’Atletico Madrid en prêt – marquant deux fois en seconde période.

PRÉSENCE AMÉRICAINE

Le gardien de but de l’équipe nationale américaine Ethan Horvath est l’un des 10 Américains, un record, éligibles pour la phase de groupes avec divers clubs. Il n’a pas eu le meilleur départ.

Horvath, qui joue pour Bruges, a été crédité d’un but contre son camp contre le Zenit après qu’un tir de Dejan Lovren a frappé le poteau et a rebondi sur le dos du gardien de but plongeur.

L’histoire continue sous la publicité

Cependant, Bruges a attrapé un vainqueur du temps d’arrêt de Charles De Ketelaere et rejoint la Lazio avec trois points dans le groupe F.

L’équipe italienne, qui dispute la phase de groupes de la Ligue des champions pour la première fois en 13 ans, a battu le Borussia Dortmund 3-1 grâce à des buts de Ciro Immobile et Jean-Daniel Akpa-Akpro ainsi qu’à un but contre son camp du gardien de Dortmund Marwin. Hitz.

Erling Haaland a marqué pour Dortmund.

Dans le groupe E, les quatre équipes sont sur un point. Chelsea a finalement obtenu ses six principales recrues estivales sur le terrain, mais n’a pas pu trouver un moyen de dépasser Séville têtu.

Rennes a pris les devants contre Krasnodar grâce à un penalty de l’attaquant Serhou Guirassy à la 56e, mais a concédé trois minutes plus tard lorsque la frappe longue distance de l’arrière gauche Cristian Ramirez a battu le gardien Alfred Gomis au premier poteau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :