Un joueur de Brighton parle de son adaptation au football anglais, impressionné par Salah et Pogba

Le milieu de terrain de Brighton & Hove Albion, Alexis Mac Allister, s’est entretenu avec les médias argentins à la fin de la semaine dernière, cette fois dans une interview avec TyC Sports.

Suite à son passage aux Seagulls en janvier, c’est la première fois que le joueur est en mesure de débuter une saison en Premier League. On lui a demandé de parler un peu de la différence qu’il a constatée dans le football anglais.

« Lorsque vous passez du football argentin directement au football anglais, par exemple, vous ressentez beaucoup la différence », a déclaré Alexis Mac Allister à TyC Sports.

«Au début, je l’ai ressenti, mais aujourd’hui, je me sens au même niveau après avoir travaillé dur sur les plans physique et mental. La clé est dans la vitesse de la balle. Il y a très peu d’équipes là-bas où l’herbe est mouillée dans leurs stades, par exemple. Cela change tout.

«En Angleterre, il y a une grande différence entre les grandes et les petites équipes, mais elles continuent d’attaquer et de défendre avec tout même si c’est difficile. J’ai été très surpris par Mohamed Salah. C’est incroyable comment la balle arrive, sa vitesse. Paul Pogba a également déclaré que lorsqu’il a mis son corps sur le chemin, il est impossible de récupérer le ballon.

Incorporer à partir de Getty Images

Mac Allister a également parlé de sa place dans l’équipe nationale, affirmant qu’il ferait mieux de jouer dans une position différente pour ne pas avoir à rivaliser avec Lionel Messi.

«Comme Scaloni a joué plusieurs fois avec deux numéros dix, je m’imagine là-bas. Mais avec Messi, c’est difficile. Alors peut-être que je peux commencer plus par derrière.

Il s’avère que Mac Allister pourrait finir par avoir un coéquipier de Brighton en équipe nationale. Et ce n’est pas parce que les Seagulls signent un nouveau joueur argentin.

Il y a des rumeurs en Amérique du Sud selon lesquelles Neal Maupay pourrait finir par jouer pour l’Albiceleste. Même s’il est né en France, sa mère est argentine.

Le manager Lionel Scaloni a évoqué cette possibilité cette semaine (via Los Andes), affirmant qu’ils devaient encore analyser si cela valait la peine de le faire venir.

«Reyna et Maupay sont des joueurs éligibles mais pour leur demander de nationaliser, il faut être convaincu que vous allez les utiliser et qu’ils veulent venir. Cela ne vaut pas la peine de gâcher la possibilité qu’ils jouent pour une autre équipe.

Démarrez une conversation

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *