Messi, Inter, Camavinga – ce qu’il faut rechercher en Europe ce week-end

Lionel Messi sera de retour avec un maillot de Barcelone en Liga, tandis que l’Inter Milan entame sa tentative de mettre fin à l’emprise de la Juventus sur le titre de Serie A et que de potentiels challengers s’affrontent en Allemagne et en France.

L’AFP Sport sélectionne certaines des actions les plus marquantes en Europe ce week-end:

– Les yeux sur Messi sur les débuts de Koeman –

Barcelone v Villarreal, dimanche 19h00 GMT

Lionel Messi reste à Barcelone pendant au moins un an de plus et dimanche, il sera au centre de l’attention alors que les Catalans lancent tardivement leur campagne en Liga.

Le match, à huis clos, contre Villarreal d’Unai Emery est également la première sortie compétitive du nouvel entraîneur Ronald Koeman après l’un des étés les plus turbulents de l’histoire de Barcelone.

Alors que Messi est resté contre son gré, Luis Suarez est parti pour l’Atletico Madrid, après Ivan Rakitic, Arturo Vidal et Nelson Semedo à l’extérieur. Miralem Pjanic et l’international portugais Trincao sont entrés.

Barcelone est une équipe en transition mais il ne fait aucun doute que tant que Messi est toujours là, tout est possible.

« Le Barça est une équipe formidable. Je suis heureux que Messi soit resté et que nous continuerons à apprécier de l’avoir en Liga », a déclaré Emery, dont la propre équipe a déjà joué deux fois, en remportant un et en en tirant un.

– Inter avec point à prouver –

Inter Milan v Fiorentina, samedi 18 h 45 GMT

L’Inter d’Antonio Conte entame sa campagne de Serie A contre la Fiorentina à San Siro après avoir eu le week-end d’ouverture en raison de sa course à la finale de la Ligue Europa le mois dernier.

Les Nerazzurri ont perdu ce match contre Séville et ont également terminé un point derrière la Juventus dans la course au titre de Serie A. Leur objectif est maintenant de mettre fin à la longue domination de Turin sur le football italien.

La Juve ayant battu la Sampdoria 3-0 lors du premier match d’Andrea Pirlo en tant qu’entraîneur, l’Inter doit prendre un bon départ et il y aura beaucoup de concentration sur les nouveaux arrivants: Vidal mais aussi Achraf Hakimi, l’arrière latéral marocain signé du Real Madrid pour 40 millions d’euros (44,9 millions de dollars) après avoir impressionné en prêt au Borussia Dortmund.

– Les rivaux du Bayern à reconstruire –

Bayer Leverkusen v RB Leipzig, samedi 13h30 GMT

La Bundesliga est une ligue extrêmement divertissante, mais une fois de plus, il y a des doutes quant à savoir si une équipe peut sérieusement menacer l’hégémonie du Bayern Munich.

Dortmund sont les prétendants les plus probables, alors qu’il reste à voir si Leverkusen ou Leipzig peuvent relever un véritable défi cette fois.

Leipzig a terminé troisième la saison dernière et a atteint les demi-finales de la Ligue des champions. Leverkusen était cinquième, juste derrière le Borussia Moenchengladbach.

Leipzig de Julian Nagelsmann reste la dernière équipe à tenir le Bayern tandis que Leverkusen de Peter Bosz est la dernière équipe à battre les Bavarois à Munich. Mais les deux équipes ont perdu leur joueur vedette cet été, Timo Werner de Leipzig et Kai Havertz de Leverkusen déménageant à Chelsea.

Alors peuvent-ils les remplacer avec succès et concurrencer à nouveau?

Leipzig a payé cette semaine à Crystal Palace 20 millions d’euros (23 millions de dollars) pour Alexander Sorloth, qui est un remplaçant direct de Werner. Pendant ce temps, Leverkusen a récemment signé l’attaquant tchèque Patrik Schick de la Roma. Il était prêté à Leipzig la saison dernière.

L’équipe de Nagelsmann a remporté 3-1 contre Mayence le week-end d’ouverture, mais Leverkusen a été tenu 0-0 à Wolfsburg. L’affrontement de samedi, devant une foule limitée, fournira une mesure de la position actuelle des deux équipes.

– Quelqu’un peut-il nouveau défi en France? –

Saint-Etienne v Rennes, Saturday 1500 GMT

Alors que le Paris Saint-Germain a connu un démarrage lent de sa défense du titre français ayant été handicapé par une épidémie de coronavirus, des suspensions et des blessures, il y a un nouveau look pour l’instant en haut de la Ligue 1.

Saint-Étienne et Rennes sont à égalité de points au sommet et ils se rencontrent samedi dans l’espoir que cette campagne ne se transforme pas simplement en une autre procession du PSG.

Personne ne croit de manière réaliste que Saint-Étienne peut ajouter à son record de 10 titres, même si le manager Claude Puel connaît jusqu’à présent un certain succès après avoir remanié son équipe et promu la jeunesse.

Rennes est un cas plus intéressant, et pas seulement parce que le milieu de terrain de 17 ans Eduardo Camavinga possède peut-être la jeune propriété la plus chaude du football mondial.

L’équipe bretonne a terminé troisième lors de la dernière saison écourtée et a été très occupée à investir avant une première apparition en Ligue des champions. Ils viennent de vendre le gardien Edouard Mendy à Chelsea, mais ils vont certainement valoir la peine d’être regardés cette saison.

comme / td

Démarrez une conversation

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *