Bartomeu veut la paix avec Messi au milieu d’une menace de défiance

Madrid, 19 septembre 2020 (AFP) – Le président de Barcelone, Josep Maria Bartomeu, a déclaré qu’il ne voulait pas se disputer avec Lionel Messi et pense que l’Argentin est ravi de jouer avec le nouvel entraîneur Ronald Koeman.

Bartomeu a également déclaré qu’il n’avait pas l’intention de démissionner, malgré une pétition visant à l’évincer de ses fonctions de président, rassemblant plus de 20 000 signatures la semaine dernière.

Messi s’est réintégré dans l’équipe depuis qu’il a admis qu’il avait été contraint de rester à Barcelone et que Bartomeu avait rompu sa parole à cause d’une clause de son contrat lui permettant de partir.

Le joueur de 33 ans pourrait toujours partir gratuitement à l’expiration de son contrat l’été prochain.

« En tant que président, je n’entrerai pas en conflit avec Messi », a déclaré Bartomeu samedi dans une interview accordée à la chaîne de télévision catalane TV3.

« Messi est notre capitaine, le leader. Nous l’avons vu ces derniers jours et il parle sur le terrain comme nous l’avons vu. Le problème est parqué. Ce qui a été dit a été dit. »

« Je ne pouvais pas permettre, comme n’importe qui au sein du conseil d’administration ou du staff technique, de laisser partir le meilleur joueur du monde. L’équipe a besoin de lui. Il faut discuter des choses à la maison. Il faut soutenir l’équipe et les joueurs.

« Nous devons nous féliciter que Messi soit toujours avec nous. Il est enthousiasmé par Koeman. L’important est qu’il joue pour le Barça, chez lui. Nous voulons qu’il prenne sa retraite au club et commence un projet avec Messi. »

Le chaos entourant l’avenir de Messi a incité une motion de censure contre Bartomeu, qui devra faire face à un vote de défiance si plus de 16520 des 20 867 signatures contre lui sont approuvées.

Un vote aura alors lieu et si les deux tiers des votants se prononcent contre Bartomeu, il devra se retirer, avec une élection organisée peut-être dès janvier.

« Pour le moment, personne n’envisage de démissionner », a déclaré Bartomeu. « Le club ne va pas s’arrêter. Le conseil est surpris par le nombre de signatures mais nous respectons la démocratie et les lois du club. »

Bartomeu a déclaré que le club essayait toujours de rafraîchir l’équipe avant la fermeture du mercato le 5 octobre, mais a admis qu’il y avait des contraintes financières.

« Le Barça, comme de nombreux clubs en Europe, a moins de revenus », a déclaré Bartomeu. « Nous ne pouvons pas vendre de billets, le musée est fermé. Nous souffrons d’un manque de ressources et nous devons nous adapter. »

« Pour le moment, il n’y a pas de place pour que de nouveaux joueurs arrivent si d’autres ne partent pas », a-t-il ajouté.

Démarrez une conversation

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *