La fois où Alvaro Gonzalez a été moqué par Lionel Messi

Neymar a été expulsé dimanche soir pour avoir frappé Alvaro Gonzalez, après que le joueur marseillais aurait abusé verbalement et était raciste envers l’attaquant du PSG.

Ce n’est pas la première fois que l’ancien défenseur de l’Espanyol a abusé verbalement de l’un des meilleurs attaquants du monde, car il avait déjà eu une rencontre avec Lionel Messi.

Gonzalez parlait au RMC d’un échange qu’il a eu avec Messi, lorsqu’il a commenté la taille de l’attaquant du Barca, et s’est retrouvé piqué par un brillant retour en disant: « C’est une anecdote assez drôle. C’était la période où nous avons eu trois derbies consécutifs. entre l’Espanyol et Barcelone, des matchs d’une grande intensité.

Nous avions l’habitude de nous plaisanter dans les deux sens. Je lui ai dit: « Tu es vraiment petit, minuscule. » Il me regarde et répond: « Toi, tu es vraiment mauvais au football. » J’ai eu le dernier mot: «Oui, nous avons tous les deux raison. Nous avons ri ensemble et cette histoire a suscité beaucoup de sourires en Espagne. « 

La victoire 1-0 de Marseille à Paris était leur première contre les champions de France en près de neuf ans, remontant à novembre 2011, mais au lieu de pouvoir célébrer, le match s’est terminé par une mêlée.

Cinq joueurs ont été expulsés alors que tout le monde s’est impliqué lorsque Dario Benedetto a donné un coup de coude à Leandro Paredes. Le milieu de terrain a riposté en frappant le joueur marseillais et les deux hommes ont été expulsés.

Plus comme çaPlus comme ça

1 sur 6

Les arrières latéraux Layvin Kurzawa et Jordan Amavi se sont ensuite lancés des coups de poing et des coups de pied et se sont ensuite vu remettre un deuxième carton jaune pour que deux joueurs soient expulsés chacun.

Tout commence au Parc des Princes!

Le jeu se termine 8 contre 9 après que l’arbitre a donné CINQ cartons rouges, dont un pour Neymar, dans les dernières minutes! :triomphe:

CARNAGE! pic.twitter.com/3yZfmEju9I

– Football sur BT Sport (@btsportfootball) 13 septembre 2020

Juste au moment où l’arbitre semblait prêt à remettre les choses en marche, le responsable du VAR lui a demandé de se rendre au moniteur et de regarder la vidéo.

Cela a montré que Neymar frappait Gonzalez à l’arrière de la tête et que le fonctionnaire n’avait d’autre choix que de montrer au Brésilien ses ordres de marche.

Démarrez une conversation

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *