Federer est l’athlète le mieux payé du monde, selon Forbes

LONDRES: Roger Federer est l’athlète le mieux payé au monde pour 2020 alors que la pandémie COVID-19 a propulsé Lionel Messi du football hors de la première place, selon la liste annuelle de Forbes publiée vendredi.

La grande joueuse de tennis suisse, détentrice d’un record de 20 titres masculins en Grand Chelem en simple, a gagné 106,3 millions de dollars au cours des 12 derniers mois, dont 100 millions via des avenants, pour gravir quatre places et devenir le premier joueur de son sport à figurer en tête de liste.

Les footballeurs Cristiano Ronaldo (105 millions de dollars), Messi (104 millions de dollars) et Neymar (95,5 millions de dollars) et le basketteur américain LeBron James (88,2 millions de dollars) complètent le top cinq.

« La pandémie de coronavirus a déclenché des réductions de salaire pour les stars du football Messi et Ronaldo, ouvrant la voie à un joueur de tennis pour se classer comme l’athlète le mieux payé du monde pour la première fois », a déclaré Kurt Badenhausen, rédacteur en chef de Forbes.

« Roger Federer est le lanceur parfait pour les entreprises, ce qui se traduit par un portefeuille inégalé de marques de premier ordre d’une valeur de 100 millions de dollars par an pour les grands du tennis. »

La Japonaise Naomi Osaka (37,4 millions de dollars), classée 29e sur la liste, a dépassé la joueuse de tennis Serena Williams (36 millions de dollars) en tant qu’athlète féminine la plus rémunératrice du monde.

Osaka et Williams étaient les seules femmes sur la liste.

Les joueurs de basket-ball ont mené tous les sports avec 35 joueurs parmi les 100 premiers. Le football américain occupait 31 places, aucune de plus que le quadruple champion du Super Bowl Tom Brady (45 millions de dollars) qui était classé 25e.

Le football était le deuxième sport le plus représenté avec 14 joueurs, suivi du tennis (six), de la boxe et des arts conjugaux mixtes (cinq), du golf (quatre), de la course automobile (trois) et du baseball et du cricket avec un chacun.

Suivez The Himalayan Times sur
Twitter
et
Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *