COVID-19 perturbe l’industrie mondiale du sport, des milliards de dollars perdus: Sports: Latin Post

La pandémie de COVID-19 a perturbé les économies et les industries paralysées et l’industrie du sport ne sont pas une exemption. Le report du football et d’autres événements sportifs a entraîné des milliards de dollars de pertes, en particulier pour l’Angleterre, l’Espagne, l’Allemagne, l’Italie, la France, le Mexique, le Brésil, l’Argentine et les États-Unis.

Les stades vides et silencieux empêchent les fans de regarder Lionel Messi de Barcelone, James Harden des Houston Rockets, la NBA ou la course de 500 miles, et la course la plus traditionnelle de la série Nascar.

LIRE: eLIGA MX: le football mexicain reprendra au milieu de la crise de COVID-19

Un article récent suggère qu’un moyen possible de sortir de cette crise mondiale est de revenir à des matchs à huis clos avec un protocole universel standard s’il y a une légère amélioration du nombre de cas de coronavirus.

La perte peut ne pas être évidente pour les citoyens ordinaires. Pourtant, tout cela se traduit par des stades vides, où personne ne vend de billets ou de nourriture, de boissons ou de marchandises, la baisse de la valeur des droits de diffusion télévisée, la chute des contrats de parrainage et l’arrêt de tous les paris sportifs et de la logistique pour l’exécution. des matchs.

Ce cercle vicieux est un coup dur pour les joueurs, les directeurs techniques et leurs assistants, le personnel employé dans les institutions et les entreprises.

Le football, l’un des sports les plus populaires au monde, souffre le plus de la pandémie de coronavirus, car tous ses revenus ont été gelés. Si la saison de football ne se termine pas, il est prévu que la Premier League anglaise fera état de pertes de 1,8 milliard d’euros.

De même, si le ballon continue d’être arrêté, la Ligue espagnole cessera de gagner 1,3 milliard d’euros, et la Bundesliga allemande n’aura plus 1,2 milliard d’euros de revenus.

De plus, la Serie A italienne ne générera plus 800 millions d’euros de revenus, tout comme la Ligue 1 française perdra 790 millions d’euros de revenus.

A LIRE AUSSI: Dominick Cruz confirme le remplacement de Jose Aldo à l’UFC 250

En raison de l’annulation de la MX League, les pertes ont atteint 700 millions de dollars, ce qui en fait le tournoi de football le plus touché d’Amérique latine. Le Brésil a déjà enregistré une perte de 460 millions de dollars de revenus et l’Argentine enregistre une baisse de plus de 325 millions de dollars.

Selon un article de Latin Post récemment publié, la principale ligue de football du Mexique, la Liga MX, tente d’élever l’industrie en lançant un tournoi eSports baptisé «eLIGA MX». La compétition sera disputée par les 18 clubs de la première division du Mexique, qui devront choisir trois de leurs joueurs comme représentants. Semaine après semaine, l’un d’eux sera celui qui jouera la journée.

Le tournoi se jouera via le jeu vidéo PlayStation 4 FIFA20. Les footballeurs Pumas, Cruz Azul, Querétaro, Atlas et Santos ont déjà accepté de réduire les salaires de leurs joueurs.

Pendant ce temps, Lionel Messi, la star argentine du football, a annoncé via ses réseaux sociaux une réduction de 70% du salaire de tous les footballeurs de Barcelone lors de l’éventualité en Espagne. Même les Betis, où jouent les Mexicains Andrés Guardado et Diego Lainez, ont réduit le salaire de leurs joueurs de 15%.

En Italie, la Juventus a décidé de réduire le salaire de son personnel pour économiser 90 millions d’euros.

LIRE LA SUITE: Les plans de Dana White pour sécuriser une île privée pour les combats de l’UFC ne sont qu’à quelques jours

Outre le football, la crise mondiale a également atteint les principales ligues sportives américaines. Voici les événements concernés et leurs pertes correspondantes:

NBA – 1,6 milliard de dollars
 Baseball – 1,5 milliard de dollars
 NFL – 1,4 milliard de dollars
 LNH – 1,3 milliard de dollars
 Nascar – 1,1 milliard de dollars
 MLS – 1 milliard de dollars

Alors que les cas COVID-19 continuent de grimper dans le monde entier, l’avenir de l’industrie du sport est encore incertain, et tout ce que nous pourrions faire pour l’instant est de regarder la rediffusion de nos événements sportifs préférés.

© 2015 Latin Post. Tous les droits sont réservés. Ne pas reproduire sans permission.

Démarrez une conversation

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *