Le boxeur britannique Amir Khan offre un point de vente au détail de 60 000 pieds carrés pour les patients COVID-19

Le boxeur Amir Khan a déclaré: «  Je suis prêt à donner mon immeuble de 4 étages de 60000 pieds carrés qui devrait être une salle de mariage et un point de vente au NHS pour aider les personnes touchées par le coronavirus  »

Le boxeur britannique Amir Khan a offert un point de vente au National Health Services (NHS) au milieu d’une pandémie de coronavirus au Royaume-Uni. Le boxeur a offert son immeuble de 60 000 m² pour un patient COVID-19.

L’homme de 33 ans a écrit sur Twitter: « Je suis conscient de la difficulté pour le public d’avoir un lit d’hôpital en cette période tragique. Je suis prêt à donner mon immeuble de 60 000 pieds carrés sur 4 étages qui devrait être un salle de mariage et point de vente au NHS pour aider les personnes touchées par le coronavirus « .

Lire aussi: Coronavirus Live Updates: 42 nouveaux cas de COVID-19, 4 décès au cours des dernières 24 heures

Amir Khan est un ancien champion du monde de poids léger.

Au Royaume-Uni, les cas positifs pour les coronavirus sont passés à 9 529 avec 465 décès enregistrés au 26 mars à 14 heures (IST), selon worlometre.info

Après Pep Guardiola et Lionel Messi, Khan est la dernière personnalité sportive à apporter une énorme contribution à la lutte contre la pandémie de coronavirus.

Le manager de Manchester City, Pep Guardiola, a récemment fait don d’un million d’euros pour fournir du matériel médical en Espagne. La superstar de Barcelone Lionel Messi a également fait don d’un million d’euros à des centres de santé en Espagne pour lutter contre le coronavirus. La star du tennis Rodger Federer s’est engagée à faire un don de plus d’un million de dollars aux familles touchées par le coronavirus en Suisse. Le footballeur Cristiano Ronaldo a également engagé un million d’euros (1,1 million de dollars) pour la cause.

Lire aussi: Coronavirus: médecins, infirmières et soignants reçoivent une couverture d’assurance de 50 lakh Rs par personne

Lire aussi: AIIMS met en place un groupe de travail pour développer le protocole de gestion COVID-19

Démarrez une conversation

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *