Barcelone: ​​qui fait le flop XI de Barcelone du 21e siècle?

Barcelone Ces arrivées ne cadraient pas

JOSE JORDANAFP

Une grande partie du succès de Barcelone au 21e siècle est due à leur académie, mais ils ont également complété leurs diplômés avec des signatures d’autres pays.

Parfois, ces nouveaux arrivants n’ont pas été à la hauteur aux côtés de Lionel Messi, Andres Iniesta et Xavi, même s’ils étaient venus au Camp Nou avec de grandes attentes.

Nous avons compilé un XI des plus gros flops de Barcelone des 20 dernières années, en tenant compte de leur prix, de leur réputation et de leur enthousiasme à leur arrivée.

Après avoir impressionné à Celta Vigo, le Français n’a pas pu s’établir au Camp Nou, tombant derrière un jeune Pepe Reina dans l’ordre hiérarchique.

À part lui, Barcelone a plutôt bien réussi lors de la signature des gardiens de but.

Il y avait de grands espoirs autour de l’arrivée du défenseur uruguayen lors de son arrivée à Barcelone à l’âge de 21 ans en 2008, mais il n’a jamais fait sa marque.

Les blessures ont empêché toute cohérence de sa part et il a été prêté pour les deux dernières de ses trois années au club.

L’Ukrainien n’a pas remboursé une grande partie des 25 millions d’euros que les Blaugrana lui ont consacrés à l’été 2009.

Lors de sa seule saison au Camp Nou, il avait l’air plutôt déplacé au centre de la défense.

Le Belge n’a disputé qu’un seul match – contre le Deportivo lors de la dernière journée de la saison – alors que Barcelone a remporté le triple en 2014/15.

Des blessures empêcheraient sa carrière au club de commencer vraiment, bien qu’il ait figuré à quelques reprises après son retour d’un prêt à Roma.

Une autre Colombienne qui n’a pas passé très longtemps au Camp Nou, Mina est arrivée de Palmeiras en janvier 2018 et a été vendue à Everton six mois plus tard.

Cependant, Barcelone a fait près de 20 millions d’euros de bénéfices sur le défenseur.

Nous nous souvenons tous que l’international camerounais pensait que Carles Puyol lui donnait le trophée de la Liga au lieu d’Eric Abidal, et il y a une raison à cela.

Une grande partie de la durée de son contrat à Barcelone a été dépensée en prêt à West Ham.

Les expositions portugaises à Valence suscitaient l’intérêt de toute l’Europe, Barcelone dépensant 35 millions d’euros sur ses frais de transfert pour l’emmener au Camp Nou.

Les lecteurs de MARCA l’ont élu la pire signature de la saison en Liga pour la campagne 2016/17 et il est parti pour Everton en prêt en 2018 et définitivement en 2019.

Le joueur de 19 ans était l’une des perspectives les plus chaudes du continent lorsque Barcelone a dépensé 6 millions d’euros pour le recruter du Sporting CP.

Une brouille avec le patron Frank Rijkaard a mis fin à son séjour au Camp Nou il y a tout juste un an.

Louis van Gaal n’était pas un grand fan de l’Argentine, malgré son talent incontestable.

Il a rarement figuré sous le Néerlandais à Barcelone après son mouvement de 11 millions d’euros et impressionnerait plus tard à Villarreal.

Le Brésilien a rejoint Barcelone pour un accord massif d’environ 160 millions d’euros en janvier 2018 et, après des premiers mois prometteurs, il a eu du mal à respecter le prix.

Après seulement 18 mois au Camp Nou, il a été shunté en prêt au Bayern Munich.

Barcelone s’est séparé avec un peu moins de 70 millions d’euros pour obtenir la signature de l’attaquant en 2009 et, alors qu’il a marqué de nombreux buts dans les rayures de Blaugrana, sa relation avec Pep Guardiola et ses coéquipiers est finalement restée irréparable car il a été prêté à l’AC Milan après une seule saison .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *