Barcelone licencie une entreprise de relations publiques qui a critiqué Messi – Punch Newspapers

Le président de Barcelone, Josep Maria Bartomeu, a déclaré mardi que le club avait résilié son contrat avec une entreprise accusée de critiquer les joueurs actuels et anciens, dont Lionel Messi, sur les réseaux sociaux.

« Ce matin, j’ai personnellement donné des instructions pour résilier le contrat », a déclaré Bartomeu lors d’une cérémonie de remise des prix du journalisme.

Selon la station de radio espagnole Cadena Ser Cataluna, lundi, le Barça a engagé la société de relations publiques, I3 Ventures, pour améliorer l’image de Bartomeu et du conseil d’administration du club en ligne.

La société a supervisé des «dizaines» de comptes attaquant les goûts de Messi, Gerard Pique, Xavi Hernandez, Pep Guardiola et Carles Puyol sur Facebook et Twitter.

Parmi les messages cités par le rapport, il y en a un qui exprime sa colère envers Messi pour son retard dans la signature d’un nouveau contrat et un autre qui remet en question la participation de Pique à la Coupe Davis.

Dans un communiqué publié lundi, Barcelone a nié être à l’origine des messages et Bartomeu a réitéré cette position mardi.

« Le Barça n’a jamais engagé de service pour discréditer qui que ce soit », a-t-il déclaré. « Pas un joueur, pas un ancien joueur, ni aucun politicien, manager, président ou ancien président. »

Bartomeu a ajouté: «C’est carrément faux. Nous nous défendrons si nécessaire sur cette question, par tous les moyens. »

Barcelone avait déjà menacé de poursuivre en justice tout média qui «continuerait d’impliquer le club dans ce type de pratique».

« Qu’une chose soit claire », a poursuivi Bartomeu. «A la question: avons-nous commandé le suivi des réseaux sociaux? La réponse est oui.

«À la question: avons-nous commandé de discréditer des personnes ou des institutions à travers les réseaux sociaux? La réponse est non et nous prendrons des mesures contre tous ceux qui nous accusent de cela. »

La controverse augmente la pression sur Bartomeu et le conseil d’administration de Barcelone avant les élections présidentielles prévues l’année prochaine, et après une période de troubles politiques au sein du club.

Le conseil d’administration était maladroit dans son limogeage de l’entraîneur Ernesto Valverde le mois dernier, lorsqu’une approche de Xavi Hernandez a été divulguée alors que Valverde était toujours en poste.

Et il y a deux semaines, Messi s’est entretenu publiquement avec le secrétaire technique du club, Eric Abidal, qui a affirmé que les joueurs étaient la principale cause du retrait de Valverde.

Le timing de cette dernière controverse est également une distraction potentielle avant une semaine cruciale pour l’équipe.

Barcelone affrontera Eibar à domicile en Liga samedi avant d’affronter Naples en Ligue des champions puis le Real Madrid en championnat au Santiago Bernabeu.

AFP

TÉLÉCHARGEZ L’APPLICATION PUNCH NEWS MAINTENANT SUR

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *