Qu’est-ce qui se cache derrière la course sur route de Barcelone sous Ernesto Valverde?

Publicité

La lutte pour l’absence de Barcelone sous la direction d’Ernesto Valverde devient un problème récurrent pour l’équipe et un problème qui doit être résolu bientôt.

Au sortir de la pause hivernale de deux semaines, Barcelone a fait le court voyage au stade RCDE pour affronter l’Espanyol en dernière place dans un derby catalan.

Barcelone avait toutes les raisons d’être le favori pour assurer confortablement trois points contre une équipe d’Espanyol qui menaçait de reléguer. L’Espanyol est revenu à la maison avec zéro victoire à domicile en 10 matchs de championnat cette saison et a également accordé 21 buts à domicile, la plupart en Liga. Avec Lionel Messi, Luis Suarez et Antoine Griezmann après un show fort en décembre, ce match n’était que le match dont le Barça avait besoin pour garder sa forme offensive dans la nouvelle année.

Mais le match ne s’est pas déroulé comme l’espérait le manager d’Ernesto Valverde. Barcelone a dominé la possession tandis que le nouveau manager de l’Espanyol Abelardo Fernandez a choisi de jouer son rôle dans un bloc compact au milieu et au dernier tiers.

Publicité

Le Barça a créé suffisamment d’occasions de marquer pour l’emporter avec une victoire et alors qu’ils ont marqué deux fois, l’Espanyol a également accordé deux fois avec un carton rouge et deux abus défensifs. Au final, Barcelone n’a pas su profiter de l’alignement défensif vulnérable de l’adversaire – un thème important de la saison des Blaugrana.

(Intégrer) https://www.youtube.com/watch?v=f7UAEAQ8xsc (/ incorporé)

Inutile de dire que le match nul 2-2 contre l’Espanyol n’était pas une déviation pour Valverde. En fait, ce jeu était plus un microcosme sur la façon dont leur saison a progressé jusqu’à présent.

En 10 matches de championnat cette saison, Barcelone a remporté 15 points, qui occupent la quatrième place du championnat. Même dans leurs quatre victoires, Barcelone ressemblait à une coquille sans intérêt.

Il est difficile de déterminer pourquoi Barcelone n’a pas exploité son potentiel dans les matchs à l’extérieur. Aucun problème récurrent ne les a empêchés de jouer dans le style fluide que les fans ont l’habitude de regarder au Camp Nou.

Le match à Espanyol a été gâché par une série d’occasions manquées de marquer et de défenses amateurs. Lors de leur précédent match à l’extérieur contre la Real Sociedad, Barcelone avait eu du mal à nier la formation urgente de La Ur. Et lors de leurs matchs de début de saison contre l’Athletic Bilbao et Osasuna, l’équipe de Valverde a généré très peu de possession dans le dernier tiers et semblait plus susceptible d’attendre une occasion de s’ouvrir plutôt que de pousser dans la surface.

Comparer les performances de Barcelone à domicile et à l’extérieur cette saison, c’est comme regarder deux équipes complètement différentes sans aucune apparence apparente dans leurs approches tactiques.

Les matchs à domicile et à l’extérieur contre le Borussia Dortmund en phase de groupes de la Ligue des champions cette saison étaient un parfait exemple de ce contraste.

Dans le match à l’extérieur, Barcelone n’a réussi à marquer qu’un seul coup dans un match nul 0-0; ils ne pouvaient tout simplement pas percer le milieu de terrain et les lignes de défense de Dortmund. Lionel Messi et son entreprise ont mis du temps à mettre le jeu dans la surface. Barcelone, d’autre part, a marqué plus de buts lors de sa victoire 3-1 à domicile contre Dortmund. Messi a souvent trouvé un espace ouvert pour tisser et le duo de milieu de terrain de Frenkie de Jong et Ivan Rakitic a joué avec le milieu de terrain de Dortmund en injectant constamment de la possession dans le dernier tiers.

Le même fort contraste dans les matchs à domicile et à l’extérieur s’est traduit par leurs matchs de championnat.

Au total, Barcelone a marqué 34 buts à domicile contre 15 à l’extérieur. Selon WhoScored, le Blaugrana à domicile est en moyenne de 14,4 coups et 9,6 coups dans la surface; ce sont en moyenne 10,2 tirs et 6,5 tirs dans la surface lors des matchs à l’extérieur.

Comme mentionné, il n’y a pas un problème qui semble persister dans chaque match à l’extérieur pour Barcelone. Mais un schéma frappant qui devient de plus en plus clair lorsque l’on compare leurs matchs à l’extérieur et leurs matchs à domicile est leur incapacité à déterminer leur volonté dans le dernier tiers. Les milieux de terrain de base de la formation 4-3-3 – généralement De Jong et Rakitic depuis la fin – hésitent à quitter leur zone occupée plutôt que de se positionner plus profondément dans le dernier tiers. Le mouvement général avec et sans le ballon de l’équipe n’est pas aussi fluide et fluide. Tout cela se termine par une recette pour un plan de jeu d’attaque conservateur et passif.

De plus, il génère une production légèrement offensive dans le dernier tiers. Selon Understanding, Barcelone a effectué 139 passes complétées à domicile (passes effectuées à moins de 20 mètres du but) et 74 en matches à l’extérieur. Selon Wyscout, le Barça génère 36,67 points de pénalité pour 90 dans les matchs à domicile et 33,8 coups sûrs dans la zone de pénalité pour 90; ces nombres chutent dans les courses sur route à 23,3 pénalités par 90 et 16,9 coups sûrs dans la surface de réparation par 90. Les équipes adverses sont plus que disposées à laisser Barcelone dominer la possession, sans avoir à se soucier d’une menace immédiate du Blaugrana qui entre dans la surface de réparation. à volonté.

Si Barcelone veut remporter un troisième titre consécutif en Liga et terminer la prochaine saison triple gagnante, ils doivent commencer par une meilleure performance lors des matchs à l’extérieur. Il connaît trop bien ce problème pour Valverde après les résultats de la saison dernière. Malgré sa victoire dans la compétition, l’équipe a subi d’innombrables résultats décevants sur la route, y compris la défaite notoire de 2-1 contre Leganes.

Et si leurs performances sur la route lors de matches de compétition n’étaient pas assez alarmantes, leurs récents spectacles de Ligue des Champions sont remplis de performances écrasantes. Barcelone n’a remporté que six de ses 14 matches de Ligue des champions sous Valverde. Pendant ce temps, lors de la phase à élimination directe de la Ligue des champions, le Barça avait «Messidependencia» car en 2015, Neymar avec son double en demi-finale contre le Bayern Munich était le dernier joueur à l’exception de l’Argentin qui avait marqué un match à l’extérieur dans ces rondes. Des joueurs comme Luis Suarez sont au cœur de ce dilemme, car il a marqué un total de huit buts lors de ses 34 derniers matches de Ligue des champions.

Il y a deux côtés pour aborder ce problème sous-jacent: la mentalité et la tactique.

Marc-Andre ter Stegen a évoqué la mentalité lorsqu’il a évoqué l’effondrement de la Ligue des champions contre la Roma et Liverpool.

« Ces défaites ne peuvent pas être attribuées à des questions tactiques », a déclaré Ter Stegen. « Vous devez regarder en profondeur les problèmes psychologiques entourant les pertes. »

L’effondrement d’Anfield a caractérisé bon nombre de leurs complications dans ce domaine. Les expressions sur les visages des joueurs après le troisième but égalisateur de Liverpool ont tout dit. De Gerard Pique à Sergio Busquets, le Barça semblait vaincu et dépassé par le moment qui lui était disponible.

Comparez cela avec quand Luis Enrique Barcelone a mené à des victoires impressionnantes en phase à élimination directe contre Manchester City et le PSG lors de l’édition 2014-15 de la Ligue des champions. Enrique a très bien préparé son unité et son groupe a fait preuve d’une confiance exubérante comme s’ils jouaient sous les lumières du Camp Nou.

La tactique joue également un rôle. Avec une approche plus agressive de Valverde, la marée pourrait très bien changer. Cela se traduit par la libération de ses milieux de terrain pour être plus affirmés avec leur positionnement dans le dernier tiers. Plus de hors-balle court derrière la ligne arrière de l’adversaire et peut libérer beaucoup d’espace. Et enfin, les arrières Jordi Alba et Sergi Roberto avec plus de responsabilités d’attaque près du ballon près de la surface de réparation peuvent détruire l’adversaire dans la surface de réparation. En bref, le Barça doit s’éloigner de sa récente mentalité de possession sans but dans les matchs à l’extérieur et affirmer sa volonté tout au long du match en étant l’agresseur dans le dernier tiers.

Ces changements ne se produiront pas du jour au lendemain, mais s’ils veulent réussir dans toutes les grandes compétitions, Barcelone doit rapidement changer l’histoire de leurs difficultés déroutantes.

Suivant: La Liga: 5 choses que nous avons apprises de la première moitié de la saison 2019-20

Publicité

Démarrez une conversation

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *