Il y a beaucoup de choses en jeu ce week-end dans le Derby de Barcelone

Le calendrier de la Premier League anglaise faisant une pause d’une semaine pour les matchs de la Coupe nationale, la Liga espagnole et la Serie A italienne offrent les matchs de football télévisés les plus convaincants d’Europe ce week-end.

La Liga: surprenant Séville (10-4-4), qui n’a perdu qu’une seule fois en Liga depuis la première semaine d’octobre, peut égaler la deuxième place du Real Madrid aux points du classement espagnol avec une victoire à domicile vendredi sur l’Athletic Club ( BeIN Sports, midi PT). Mais l’Athletic Club a été presque aussi chaud, perdant une seule fois lors de ses huit derniers matchs. Samedi, il y aura beaucoup de choses aux deux extrémités du classement dans le Derby catalan (BeIN Sports, midi PT). Derrière les 13 buts et six passes décisives de Lionel Messi en tête de la ligue, à égalité en tête de la ligue, Barcelone (12-3-3) entre dans la nouvelle année en première place avec un avantage de deux points sur le Real Madrid. L’Espanyol, quant à lui, est le dernier et semble se diriger vers la relégation pour la première fois depuis 1993. Messi a plus de buts par lui-même que l’Espanyol (2-12-4) en équipe, et les 34 buts accordés à la deuxième équipe de Barcelone sont également les pires dans la ligue. Mais attendez, ça empire: l’Espanyol a une fiche de 0-16-4 contre Barcelone lors de ses 20 derniers matches de championnat datant de 2009, n’ayant pas marqué dans 15 d’entre eux.

Serie A: la quatrième place de la Roma (10-2-5) reste au centre d’une bataille de 11 équipes pour une place en tournoi européen, mais les Giallorossi, qui ont perdu un match de championnat depuis septembre, pensent plus que ce qui se prépare Match de dimanche avec Torino en visite (6-8-3) (ESPN Deportes, ESPNews, 11:30 am PT). La Roma n’a plus remporté de titre de Serie A depuis 2001, mais elle revient de la pause des vacances en Italie quatrième au classement, sept points derrière l’Inter Milan. Et le match de dimanche offre une occasion en or de combler cet écart puisque la Roma n’a perdu que deux de ses 32 derniers matches de Serie A avec Turin.

Démarrez une conversation

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *