Lionel Messi: Le capitaine barcelonais a tenté de sauver Ousmane Dembele du carton rouge en disant à l'arbitre qu'il ne parlait pas bien espagnol

L'ailier international français a été licencié tardivement lors d'un affrontement entre la Liga et Séville pour avoir soi-disant mis en cause la performance de l'arbitre du match.

Lionel Messi a fait de son mieux pour sauver Ousmane Dembele d'un carton rouge lors du choc entre Barcelone et Séville, en expliquant à l'arbitre que son coéquipier ne parle pas très bien l'espagnol.

Dembele a été limogé lors des dernières phases de la Liga dimanche.

Il ne restait que deux minutes au chronomètre lorsque l'ailier international de France a reçu l'ordre de se mettre en place et ce n'est que 60 secondes après que le débutant Ronald Araujo a également été limogé lors de la victoire 4-0 du Barca.

Les choix de l'éditeur

Messi espérait éviter de voir Dembele rejoindre Araujo dans le tunnel, le vainqueur de la Coupe du Monde étant accusé d’avoir abusé de l’arbitre Miguel Antonio Mateu Lahoz.

Le joueur de 22 ans aurait dit à l’officiel de match «Tu es très mauvais», avec un carton rouge dans sa direction.

Messi a été parmi les premiers sur la scène à remonter le moral devant Lahoz, l'Argentine affirmant qu'il y avait eu un malentendu.

Il a suggéré que Dembele ne sache pas comment s'exprimer correctement en espagnol et méritait d'être laissé pour compte.

📰 – Messi a tenté de sauver Dembélé en informant l'arbitre que Ousmane ne peut pas s'exprimer en espagnol.

Messi (à Lahoz): "Il ne peut pas parler."

(mars) pic.twitter.com/FJPSj34ZXd

– Barca Universal (@BarcaUniversal) 8 octobre 2019

L’argument de Messi est resté sourd, Dembele faisant face à la menace de ne pas participer à un affrontement entre Clasico et le Real Madrid le 26 octobre.

La durée de son interdiction reste à déterminer, mais le Barca n'a plus qu'une seule sortie en Liga à remporter – contre Eibar – avant d'accueillir ses rivaux de la capitale espagnole en Catalogne.

Gerard Pique est un autre qui a essayé d'empêcher le Français d'être piqué avec une suspension.

Il a rejoint les manifestations aux côtés de Messi, le demi-centre expérimenté affirmant que Dembele avait dit «très mal» au lieu d'appeler «mauvais» Lahoz.

Aucune indulgence n’a cependant été démontrée, à la grande frustration des membres des rangs de Barcelone.

L'article continue ci-dessous

Le patron de Blaugrana, Ernesto Valverde, a exprimé sa surprise après une victoire convaincante sur Séville après avoir vu Lahoz mettre la main sur sa poche, surtout que Dembele parle à peine l'espagnol.

Il a déclaré aux journalistes: "Les cartons rouges? C'est la décision de l'arbitre. Tout le monde a son opinion. J'ai vu un match plutôt propre."

"Je ne sais pas ce que Dembele a pu dire à l'arbitre mais je ne pense pas que ce soit une longue phrase, car il est difficile de l'entendre parler espagnol."

Démarrez une conversation

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *