Pas leur meilleur moment. La FIFA sous le feu continu de Messi

7 octobre – La FIFA soupçonne que la superstar Lionel Messi gagne pour la sixième fois refuse de partir, l'entraîneur soudanais Zdravko Lugaroszic réitérant qu'il n'avait pas voté pour l'Argentin malgré le classement de la FIFA comme l'ayant fait.

Pour faire valoir son point de vue, Lugaroszic a même posté son formulaire de vote sur son site Facebook montrant qu'il avait voté en faveur de l'Egyptien Mohamed Salah.

Le récit de Lugaroszic a été soutenu par le président de la Fédération soudanaise de football (FND), Nasruddin Humaidati, qui a déclaré à la télévision Al Arabiya que le refus de la FIFA de nier une erreur dans le vote du Soudan au coaching de Lionel Messi était une affirmation erronée.

"Nous avons d'abord choisi Mohamed Salah, puis Sadio Mane et enfin Killian Mbappe, mais nous avons été surpris que notre vote soit allé à Messi. Nous avons envoyé la FIFA ouvrir une enquête", a déclaré le responsable de la fédération soudanaise.

"Ce que la FIFA a publié sur son site n'a rien à voir avec la liste pour laquelle nous avons voté, la FIFA nous a informés qu'il avait reçu deux lettres pour voter pour l'entraîneur du Soudan, mais nous avons voté pour Salah et le leur avons dit."

Les doutes sur l'intégrité du dépouillement ont d'abord été soulevés par la fédération égyptienne dont les votes n'ont pas été pris en compte dans le vote.

La FIFA a répondu que le bulletin de vote égyptien était "en majuscule et ne semblait donc pas valable". Les critiques n'ont toutefois pas disparu, obligeant la FIFA à publier une déclaration remarquable dans laquelle elle exprime sa "déception" et les rapports "remettant en cause l'intégrité du processus de vote pour les récompenses".

«Ces rapports sont injustes et trompeurs. La procédure de vote pour chacune des récompenses est supervisée et contrôlée par un observateur indépendant, en l'occurrence PricewaterhouseCoopers (PwC) Suisse. Les documents écrits doivent également être signés par les personnes responsables de l'association ainsi que par les personnes autorisées à voter », indique leur déclaration.

“La FIFA et l'observateur indépendant peuvent démontrer que tous les votes soumis conformément aux règles et dans les délais ont été pris en compte. Par conséquent, il n'y a aucun doute sur l'authenticité du résultat. "

Mais le problème est qu’ils ne peuvent pas et le Soudan dit qu’ils peuvent prouver le contraire et ont même posté sur Facebook.

Contactez l'auteur de cette histoire à l'adresse suivante: moc.l1570473080labto1570473080ofdlr1570473080owedi1570473080sni@n1570473080osloh1570473080cin.l1570473080uap1570473080

Démarrez une conversation

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *