Rivlin dit à un diplomate papal, Israël veut partager ses terres avec des Palestiniens – Israel News

Le président Rivlin avec le cardinal Sandri.
                 (crédit photo: HAIM ZACH / GPO)

Israël veut "partager la terre et trouver un moyen de vivre ensemble" avec les Palestiniens, a déclaré le président Reuven Rivlin au cardinal Leonardo Sandi, l'un des plus hauts diplomates du Vatican, lors de leur rencontre à la résidence du président jeudi soir.

Sandi, qui est le préfet des congrégations pour les églises catholiques orientales, est venue avec une délégation composée de plusieurs prêtres franciscains, ainsi que du nonce papal et du Custode de Terre Sainte.

Il est dans la région pour marquer le 800e anniversaire du pèlerinage de la paix au Moyen-Orient de Saint François d’Assise et de son dialogue avec le sultan d’Égypte.

Rivlin, qui a rencontré le pape François et est conscient des efforts déployés par le Vatican pour faire cesser les hostilités au Moyen-Orient en général et entre Israël et les Palestiniens en particulier, a dit à Sandi qu'il savait à quel point le Vatican travaille pour trouver une solution à cette tragédie séculaire.

Sachant que Sandi se rendrait également à Ramallah pour rencontrer le président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, Rivlin lui a demandé de lui transmettre ses salutations et a indiqué qu'Abbas avait adressé ses voeux du Nouvel An au peuple israélien.

Insistant sur la nécessité de renforcer la compréhension entre Israéliens et Palestiniens, Rivlin était d'avis qu'un atout précieux à cet égard était la restauration du site de baptême de Qasr el-Yahud, sur le Jourdain, près de Jéricho, où Jésus rencontra Jean-Baptiste pour la première fois.

Le projet de restauration a été approuvé par les dirigeants israéliens, jordaniens et palestiniens, a déclaré Rivlin, qui était personnellement impliqué dans le processus.

Sandi a déclaré qu'il était déjà venu là-bas et qu'il était impressionné par le nombre de baptêmes auxquels il avait assisté.

Il a également noté qu'il s'agissait du 25e anniversaire de l'établissement de relations diplomatiques entre le Vatican et Israël et a déclaré qu'il s'agissait d'un grand pas dans l'histoire de l'État d'Israël et du Vatican. Il a exprimé l'espoir que cette relation servirait de passerelle pour résoudre le conflit israélo-palestinien.

Il a également remercié Israël d'avoir accordé la liberté de culte aux chrétiens, ajoutant avec regret qu'il existe aujourd'hui de nombreux pays dans lesquels les chrétiens n'ont pas cette liberté et sont persécutés.

Il était ravi d'entendre Rivlin parler de partage de la terre, a-t-il déclaré.

La paire a parlé de plus que de la politique, puisque Rivlin a également utilisé son brise-glace signature. Peu importe qu’il parle avec un pape, un roi, un premier ministre ou un diplomate, Rivlin ne peut s’empêcher d’introduire le football dans la conversation.

Il a dit qu'il souhaitait poser à Sandi une question importante qu'il avait également posée au pape François lors de leur rencontre. Comme tous deux sont argentins, Rivlin a supposé que Sandi anticipait une question sur Lionel Messi.

Mais ce n’était pas ce qu’il voulait demander, at-il dit. Au lieu de cela, il demanda à Sandi: "Qui était le meilleur joueur: Pelé ou Maradona?"

La délégation, y compris Sandi, a éclaté de rire.

Devinant que Sandi voulait qu'il dise l'Argentin Maradona, Rivlin s'excusa et déclara que ce devait être le Brésilien Pelé parce qu'il comprenait le travail d'équipe.

Au moment de partir, Sandi a déclaré: "Nous attendons le meilleur objectif d'Israël: la paix."

var cont = `Rejoignez Jerusalem Post Premium Plus maintenant pour seulement 5 $ et améliorez votre expérience avec un site Web sans publicité et un contenu exclusif. Cliquez ici >>

`;
document.getElementById ("linkPremium"). innerHTML = cont;
(fonction (v, i) {
});

Partager sur Facebook
            Partager sur Twitter

Démarrez une conversation

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *