Un tribunal espagnol rejette une affaire de fraude à l'encontre de Messi

Madrid (AFP) – Le tribunal national espagnol a déclaré lundi avoir rejeté une plainte contre Lionel Messi, un ancien employé de la fondation du footballeur argentin, qui l'accusait de fraude, de détournement de fonds et de blanchiment d'argent.

En rejetant l’affaire, le juge a écrit que la plainte «reposait sur un récit tiré d’histoires dans la presse, sans même apporter un seul élément personnellement et directement connu» par le plaignant.

La plainte avait été déposée en juin par Federico Rettori, un ressortissant argentin résidant à Majorque qui travaillait auparavant pour la charité de Messi.

Il y nommait l'attaquant barcelonais, l'association caritative, son père Jorge et son frère Rodrigo, ainsi que "toutes les personnes non encore identifiées qui, sous une forme ou une autre, administraient ou géraient les fonds de la Fondation Leo Messi", indique le document.

Il a affirmé que les fonds reçus par la fondation qui «auraient dû être affectés à des causes sociales» ont plutôt été utilisés «pour diverses activités privées ou comptes bancaires différents de ceux déclarés par la fondation».

L'année dernière, Rettori a intenté une action en Argentine pour des motifs similaires. Selon une source judiciaire, une enquête préliminaire aurait été ouverte mais jusqu'à présent, ni Messi ni son père n'ont été inculpés.

Démarrez une conversation

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *