Mystère résolu? Les rangs de Messi éliminés par la FA nicaraguayenne après des accusations de vote truqué dans le prix du joueur de l'année de la FIFA

Mystère résolu? Les rangs de Messi ont été blanchis par la FA nicaraguayenne après des accusations de votes truqués dans le trophée du joueur de l’année de la FIFA Les autorités nicaraguayennes du football ont fourni une explication aux accusations de truquage des votes lors de la victoire de Lionel Messi aux Best Awards de la FIFA cette semaine, selon des reportages.

Il y a eu des accusations de manipulation de vote alors que Messi empoignait Virgil van Dijk et Cristiano Ronaldo au titre de meilleur joueur masculin lors de la cérémonie annuelle de remise des prix à Milan lundi, après que le joueur du Nicaragua Juan Barrera eut exprimé ses inquiétudes quant à la validité des récompenses. qu'il n'a pas voté pour les joueurs qui lui ont été attribués par la suite.

Barrera a déclaré sur les médias sociaux qu'il n'avait pas voté, malgré le décompte officiel suggérant qu'il avait choisi Messi, Sadio Mane et Cristiano Ronaldo pour cet honneur.

Cependant, jeudi soir, les autorités nicaraguayennes ont confirmé que Barrera n’avait certes pas voté, mais que les votes avaient été exprimés par le capitaine récemment nommé dans le pays, Manuel Rosas.

La Fédération nicaraguayenne des Nations unies a reconnu avoir utilisé par erreur la signature de Barrera qu’elles avaient en dossier l’année précédente et avoir tiré sur le responsable qui avait commis l’erreur. Chaque pays dispose de trois voix, une de l’entraîneur de l’équipe, de son capitaine et d’un membre des médias sélectionné.

Avant la déclaration du Nicaragua, la FIFA avait réagi en déclarant: «Nous avons vérifié les documents de vote soumis par la Fédération nicaraguayenne et tous ces documents sont signés et confirmés avec le cachet officiel de la Fédération nicaraguayenne.

"Après avoir comparé les feuilles de vote soumises par les fédérations nationales et celles que nous avons publiées, nous confirmons que nous avons les bons votes signés par le joueur / entraîneur."

La fédération égyptienne avait également remis en question le processus de vote après que les votes émis par celle-ci pour son propre joueur, Mo Salah, n'aient pas été comptés bien qu'ils aient été soumis avant la date limite.

La FIFA a toutefois expliqué de manière un peu étrange cette situation en indiquant que les signatures figurant sur le formulaire étaient en majuscules et donc invalides. Ils ont également déclaré que les formulaires n’étaient pas signés par le secrétaire général de la fédération égyptienne, qui était obligatoire.

L'entraîneur soudanais Zdravko Logarusic aurait également remis en question la légitimité de ses propres votes, mais on a depuis lors prétendu qu'il s'agissait d'un canular. La FIFA indique que les votes de Logarusic correspondent à ceux du décompte officiel.

Démarrez une conversation

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *