Le Barça est mauvais … mais Madrid est pire

Nous disons (et nous avons raison), avec raison, que Barcelone est mauvaise. Peu de Real Madrid sont pires. Bien pire. Au moins le Barça a des choses sur lesquelles se raccrocher: le retour de Lionel Messi, l’explosion d’Ansu Fati, l’adaptation de Frenkie de Jong et Antoine Griezmann. Madrid, en revanche, n'a rien. Eh bien, ils ont une légende sur le banc qui a remporté trois ligues de champions d'affilée, mais il pourrait être plus près du sac que de faire Noël au Bernabeu. La crise madrilène est structurelle: ils ont une vieille équipe de départ, ils n’ont pas la motivation pour continuer à gagner et les signatures manquent d’ambition.

Le résultat est ce que nous avons vu mercredi à Paris: une équipe de Madrid sans intensité qui a été remplacée par une équipe du PSG sans leurs trois attaquants (Neymar, Mbappe et Cavani). L'image offerte par Los Blancos en France était bien pire que celle de Barcelone à Dortmund la nuit précédente. Au moins, grâce à la sauvegarde de Ter Stegen, les Catalans ont évité la défaite. C'est quelque chose que Courtois (qui s'interroge chaque jour qui passe) semble incapable de le faire.

Le retour de Zidane (comme cela a déjà été démontré la saison dernière lorsqu'il a remplacé Solari, qui avait remplacé Lopetegui) est en train de devenir un véritable échec. Les deuxièmes moitiés ne sont jamais bonnes. À tel point que Florentino Perez envisage sérieusement de le renvoyer … et pense encore une fois à José Mourinho. Le Portugais est le dernier entraîneur capable de traiter avec le président de Madrid. Une solution désespérée pour un projet expirant.

Démarrez une conversation

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *