Haaland frappe 3 alors que Liverpool et Chelsea perdent en Ligue des champions

Par JAMES ELLINGWORTH
Écrivain sportif AP

Une nuit où les plus grandes stars européennes ne trouvaient pas le moyen de marquer, l'adolescent Erling Braut Haaland leur donna l'air facile.

Le Norvégien de 19 ans a brillé lors de ses débuts en Ligue des champions, inscrivant un tour du chapeau, Salzbourg battant Genk 6-2. Liverpool, Barcelone et Chelsea n'ont pas tous marqué.

Haaland est en train de devenir l'un des plus grands talents du football européen après avoir inscrit 17 buts en 9 matchs pour Salzbourg cette saison.

Il a marqué à la deuxième minute contre Genk et encore deux fois avant la mi-temps, tourmentant les Belges lors de la contre-attaque et faisant ressembler Salzbourg à autre chose qu'une équipe ayant joué pour la dernière fois en Ligue des champions en 1994.

Quand Haaland a été remplacé à la 72e minute, il a été ovationné. Au coup de sifflet final, il est retourné sur le terrain pour plus d'applaudissements et de câlins de la part de ses coéquipiers.

LIVERPOOL ET CHELSEA BEATEN

La saison dernière s'est terminée par des finales 100% anglais dans les deux principales compétitions interclubs d'Europe. Mais les Anglais ont mal commencé cette saison.

Mohamed Salah, Roberto Firmino et Sadio Mane, les trois avant-gardistes prolifiques de Liverpool, ont raté leur défaite alors que la défense du titre du champion d'Europe débutait avec une défaite 2-0 contre Napoli.

Liverpool a privé Napoli d'une place en huitièmes de finale de la Ligue des Champions la saison dernière et les Italiens se sont vengés mardi. La pénalité de Dries Mertens donnait l'avantage à Napoli avant Fernando Llorente – qui faisait partie de l'équipe de Tottenham qui a perdu contre Liverpool lors de la finale de la saison dernière – porta le score à 2-0 en arrêt de jeu.

"Dans l’ensemble, nous pouvons être meilleurs, bien sûr", a déclaré le capitaine de l’équipe, Jordan Henderson. "Nous allons prendre nos responsabilités. Nous allons avancer et essayer de réagir de la bonne manière."

Chelsea a été battu 1-0 par Valence grâce à une reprise de Rodrigo. Ross Barkley a raté l'occasion d'égaliser lorsqu'il a tiré un penalty sur la barre transversale. C'était le premier test européen de la nouvelle équipe de Chelsea avec l'entraîneur Frank Lampard.

Pire, le milieu de terrain Mason Mount s’est blessé à la cheville après un tacle glissant de Francis Coquelin, de Valencia.

MESSI RETOURS

Même Lionel Messi n'a pas réussi à faire gagner Barcelone à Borussia Dortmund.

À sa première apparition de la saison après une blessure au mollet, Messi a remplacé le joueur Ansu Fati, âgé de 16 ans, mais n'a pas réussi à renverser la tendance avec un match nul 0-0.

Le gardien de but Marc-André ter Stegen, qui a réussi un penalty de Marco Reus, a fait plusieurs autres arrêts pour que le match soit sans but. Dortmund a également frappé la barre transversale par l'intermédiaire de son remplaçant Julian Brandt.

AJAX BACK IN FORM

Après un été de transferts et une quasi-élimination en qualifications, l'Ajax semblait assuré de son retour en phase de groupes de la Ligue des champions.

Le demi-finaliste de la saison dernière a beaucoup changé après la vente de Frenkie de Jong et Matthijs de Ligt en été, mais les nouvelles recrues Quincy Promes et Edson Alvarez ont marqué en battant Lille 3-0.

Leipzig, un autre club qui tente de percer dans l’élite européenne, a également pris un départ gagnant en battant étonnamment le Benfica 2 à 1 au Portugal.

Deux buts de Timo Werner, qui a marqué sept buts en six matchs cette saison, ont été suffisants pour Leipzig, bien que Benfica ait réduit le déficit en fin de match avec un but de Haris Seferovic.

Lyon a fait match nul 1-1 avec le Zenit St. Petersburg, alors que Slavia Prague était malchanceux de ne pas battre l'Inter Milan avant que la tête de Nicolo Barella en arrêt de jeu ne marque un match nul 1-1.

DEBUTS DE VAR

Le système d'arbitres assistants vidéo très controversé a fait ses débuts en phase de groupes de la Ligue des Champions après avoir été utilisé pour les huitièmes de finale seulement la saison dernière.

Les supporters de Chelsea se sont félicités de la décision du VAR d'accorder une pénalité comme s'il s'agissait d'un but. Ils ne furent pas encouragés après le coup de pied qui en résulta car Barkley n'était pas cadré. L'entraîneur-chef Jürgen Klopp s'est demandé si la pénalité infligée par Mertens aurait dû être infligée. Il soupçonnait José Callejon de Napoli d'exagérer le contact avec Andy Robertson.

Au final, si cela importait peu pour Genk, le VAR a sauvé le champion belge d’une défaite encore plus grande en persuadant l’arbitre d’annuler le carton rouge pour l’attaquant Mbwana Samatta après un tacle glissant sans ménagement.

___

Plus de football AP: https://apnews.com/tag/apf-Soccer et https://twitter.com/AP_Sports

Copyright 2019 La Presse Associée. Tous les droits sont réservés. Ce matériel ne peut être publié, diffusé, réécrit ou redistribué.

Démarrez une conversation

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *